search

Accueil > Politique éducative > Les Compétences psychosociales > Méfions-nous des étiquettes !

Méfions-nous des étiquettes !

mardi 20 avril 2021, par Stéphane GOUDET

Quand on pose une étiquette sur quelqu’un, et en particulier un enfant, il se met à se percevoir ainsi et, par ricochet, à se comporter réellement de la manière qui lui est pourtant reprochée. Les étiquettes et les comportements se renforcent les uns les autres dans un cercle vicieux auquel il est difficile de mettre un terme. Comment alors pouvons nous aider nos élèves à se départir de leurs étiquettes ?

6 pistes pour aider un(e)élève à changer d’ image ou d’un rôle qui l’enferme

(source : article de https://apprendreaeduquer.fr)

1.Rechercher les occasions de présenter à l’enfant une nouvelle image de lui-même

Rechercher les points forts et pratiquer le renforcement positif (“j’aime quand tu… [comportement positif]…”, “c’est agréable quand tu…”),

Faire preuve de gratitude (“merci d’avoir pensé à.. [comportement positif]…“),

Décrire plutôt que juger (“je vois que tu as.. [comportement positif]…“).

2.Placer l’élève dans des situations qui lui permettent de se voir d’un oeil différent

Donner des responsabilités et des signes de confiance (“je te charge de…”, “je te fais confiance pour…”),

Exprimer des attentes claires (“je te demande de…”, “je m’attends à ce que…“) et en langage positif (ce qu’on veut que l’élève fasse plutôt que ce qu’il ne doit pas faire),

Proposer des choix (“penses-tu que c’est plus sûr de… ou de…“),

Impliquer dans les actes du quotidien plutôt qu’écarter pour éviter d’éventuels dégâts (“voudrais-tu m’aider en faisant…. ?”, “comment faire pour… ? as-tu une idée ?“)

3.Faire en sorte que l’élève entende nous dire des choses positives à son égard

Décrire de manière objective sans jugement ce que l’élève a fait de bien (comme si une caméra avait filmé ce que l’enfant a fait),

Exprimer nos émotions face à un comportement attendu de l’élève(“je suis impressionnée/ je suis content/ je ressens de la gratitude/ j’ai beaucoup de plaisir à…”),

Résumer le comportement en un mot (“c’est ce que j’appelle du courage/ de l’adresse/ de l’organisation…“)

Ne pas hésiter à informer sa famille d’un comportement positif : le CPE qui appelle pour féliciter, saluer une évolution positive s’assure du soutien de la famille par la suite

4.Donner nous-mêmes l’exemple du comportement que nous attendons de lui

Mettre des mots sur nos émotions (“c’est désagréable de perdre, je suis déçue mais je suis bonne perdante : félicitations, tu as bien joué !“)

Décrire nos procédures et stratégies (“je donne la parole à tous les élèves pour pouvoir être le plus proche possible de la vérité- je reste neutre pour ne pas juger“)

Reconnaître nos erreurs et réparer (“j’ai mal interprété cette situation, je m’en excuse“)

5.Être la boîte à souvenirs de comportements attendus

Rappeler les succès et bonnes actions des élèves (“il/ elle ne te connaît pas comme moi. Moi, je me souviens bien du jour où…”)

Valoriser ce que l’élève sait faire (“on parle bien de cet élève qui a appris à jouer de cet instrument à 5 ans/ qui sait faire… ?“)

Insister sur le “pas encore” (“tu ne sais pas encore comment gérer toutes tes émotions...”) et “bientôt” (“tu vas bientôt apprendre à…“)

6.Exprimer émotions et attentes quand le comportement est inapproprié

Parle en message Je (“je suis contrarié quand…”, “je n’aime pas quand tu me parles comme ça, je ressens…”)

Reconnaître l‘émotion de l’élève en affirmant nos attentes (“tu es déçue d’avoir perdu, tu détestes ça ! Mais je m’attends à ce que tu gardes ton esprit sportif”)

Insister sur les compétences que l’élève doit développer et les moyens qu’il a à disposition (“je m’attends à ce que tu puisses t’exprimer sans te mettre dans tous tes états, tu peux aller dans ton espace de retour au calme si tu en as besoin”)

Source : Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent de Adele Faber et Elaine Mazlish (éditions du Phare). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Pour compléter cet article :

Un outil pour la persévérance scolaire : la fiche de suivi positif

Estime de soi : Comment aider les élèves à découvrir leurs talents