search

Accueil > Formation CPE > Colloques ,conférences et ressources diverses > Comment cultiver le bien-être à l’école ??

Comment cultiver le bien-être à l’école ??

vendredi 14 juin 2024, par Stéphane GOUDET

Les recherches en éducation le disent ? : le bien-être à l’école est important pour mieux enseigner et pour mieux apprendre. Oui, mais, au sein d’une école, d’un établissement scolaire, comment favoriser le bien-être de tous ?? Canopé vous répond...

Comment cultiver le bien-être à l’école ??

Connue depuis de nombreuses années, la notion de bien-être à l’école émerge pour la première fois dans les textes officiels le 8 ?juillet 2013 dans la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. Aujourd’hui, le bien-être s’inscrit dans les programmes scolaires comme un axe fondamental de la réussite des élèves et de l’épanouissement professionnel. La notion peut paraître évidente pour certains, pour d’autres un peu moins…

Le bien-être, une notion complexe

Interrogez, autour de vous, plusieurs enseignants, élèves ou membres de la communauté éducative sur leur définition du bien-être à l’école, et vous obtiendrez sans doute des réponses très différentes. Les divergences sont encore plus grosses lorsqu’il s’agit de donner une définition du bien-être des enseignants ou de celui des élèves et de lister les facteurs essentiels de bien-être.
Bien qu’il soit difficile de donner une définition commune du bien-être à l’école, pour les micros de CanoTech, la plateforme de formation en ligne de Réseau Canopé, des chercheurs en éducation se sont intéressés à la notion.

Pour Julien Masson, maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université Claude-Bernard Lyon 1 et spécialiste de la motivation et du bien-être à l’école, « ?s’occuper du bien-être des élèves, c’est s’occuper de leur santé […]. Si on voulait vraiment aller sur une définition, j’aime bien utiliser le modèle d’Edward Diener, qui est un psychologue américain, parce que je trouve qu’il est plutôt parlant pour des élèves et parlant pour des enseignants dans une classe. En fait, Diener nous dit que le bien-être, ce sont des affects positifs, des affects négatifs et au milieu, on a ce qu’il appelle la satisfaction de vie, c’est comment je me sens ? : est-ce que je me sens bien ou pas bien ?? Donc c’est ce qu’il appelle du bien-être… ? »

Pour Christophe Marsollier, docteur en sciences de l’éducation et inspecteur général de l’Éducation, du Sport et de la Recherche, « ?la notion de bien-être (des enseignants) est une notion complexe et c’est une notion qui renvoie principalement à la satisfaction des besoins fondamentaux, qu’il s’agisse du besoin d’être reconnu dans son travail, d’être sécurisé dans la relation avec les collègues, d’être soutenu, d’être considéré à la hauteur de son engagement. C’est aussi la satisfaction de ses attentes… ? »

Les deux chercheurs s’entendent sur un point précis ? : la place centrale accordée à la satisfaction des besoins physiques et psychologiques dans la définition du bien-être. Des besoins mis en exergue dans le sketchnote Le bien-être à l’école. Dès lors, comment favoriser le bien-être professionnel ?? Comment développer celui des élèves ??

De la théorie à la pratique : consulter l’article complet de Canopé