Accueil  >  Politique éducative > Action de prévention des conduites à risques (5èmes de collège)

Rubrique Développement durable et CESC

Action de prévention des conduites à risques (5èmes de collège)

Le 5 avril 2004 - Stéphane GOUDET

Comment sensibiliser nos élèves aux conduites à risques ?

Projet de prévention des conduites addictives
Collège Colette
Saint Sauveur
Année scolaire 2003-2004

1. Titre

« Prévention des conduites addictives »

2. Responsables du projet

Mme G, professeur de français
Mme G, professeur d’E.P.S.
Melle H, surveillante d’externat
Mme L, infirmière scolaire

M. G, conseiller principal d’éducation, coordinateur du projet de prévention

En partenariat avec Melle F, animatrice de prévention à l’A.N.P.A.A. 89

3. Analyse du contexte général

· En 2001, « Prévention violence », animée par M. R, psychothérapeute.
Thème abordé : le respect de soi et des autres
· En février 2003, conférence sur « Etre adolescent », animée par M. C, psychothérapeute
· En 2002-2003, séances par rapport aux M.S.T., à l’hygiène alimentaire ; animée par Mme L, infirmière du collège

· Certains élèves de 4ème fréquentent les discothèques, accompagnés ou non de leurs parents
· Tendance de certains jeunes mineurs à fréquenter des majeurs
· Dernièrement, certains élèves de 5ème et de 4ème ont introduit de l’alcool au sein du collège et en ont consommé dans les vestiaires durant les séances de sport.

4. Zone géographique couverte par le projet

Collège Colette
3 rue du Moulin à Vent
89 520 Saint Sauveur en Puisaye
Tél. : 03-86-45-51-82

5. Population ciblée par le projet

Deux classes de 5ème.

6. Objectif général

Réduire les comportements à risque

7. Objectifs opérationnels

¨ Apporter des éléments de connaissances et de réflexion en matière de substances psychoactives.
¨ Améliorer la connaissance des risques liés à la consommation de substances psychoactives et des conduites à risque
¨ Réduire les causes de la consommation en favorisant la réflexion sur le comportement
¨ Favoriser l’expression sur les notions de plaisir et de dépendance

¨ Repérer ses propres limites et affirmer ses choix personnels

8. Partenaires du projet

Opérationnels

Mme G, professeur de français
Mme G, professeur d’E.P.S.
Melle H, surveillante d’externat
Mme L, infirmière scolaire

M. G, conseiller principal d’éducation

Institutionnels
Le collège de Saint-Sauveur

9. Description de l’action

Deux réunions de concertation ont eu lieu le mardi 1er Juillet 2003 avec M. G et le mercredi 14 Janvier 2004 avec M. G et certains membres de l’équipe éducative.

Deux réunions de travail préparatoires sont prévues le mardi 27 Janvier 2004 et le vendredi 30 Janvier 2004.

Calendrier

· Le Lundi 2 Février 2004, toute la journée
· Le Mardi 10 Février 2004, la matinée
· Le Jeudi 11 Mars 2004, la matinée

Actions

1ère séance

Objectif :
· Favoriser l’expression sur les notions de plaisir, de satisfaction et de dépendance

Méthode : Sphère de satisfaction

Mise en oeuvre :

1) A l’aide de la sphère de satisfaction, l’animateur demande aux jeunes de montrer leur degré de satisfaction personnelle quant à chacun des éléments qu’elle contient (famille, amis, loisirs, image de soi, école, santé). Pour ce faire, les jeunes doivent colorier chaque portion de la sphère dans une proportion qui correspond à leur degré de satisfaction.

2) L’animateur demande ensuite aux jeunes d’inscrire un pourcentage, à l’intérieur de chacune des portions de la sphère correspondant à l’énergie qu’ils mettent pour atteindre un haut degré de satisfaction.

3) L’animateur invite les jeunes à faire part de ce qu’ils ont inscrit. Il leur demande de trouver les moyens qui leur permettraient de hausser leur degré de satisfaction personnelle dans chacune des portions de la sphère. Il établit ensuite un lien entre l’investissement (énergie fournie) et le degré de satisfaction personnelle.

4) Ensuite, l’activité permettra d’aborder un débat sur les notions de plaisir et de dépendance

Temps : 2 heures par demi-classe
Chaque séance sera animée soit par Mme L soit par Melle F

2ème séance

Objectifs : 1) Aborder la notion de prise de risque
2) Repérer les situations à risque
3) Repérer ses limites

Méthodes :

1) Expérimentation de « situations à risque » au travers de l’élaboration d’un parcours sportif
2) Brainstorming au sujet des conduites et situations à risque

Mise en œuvre :

La séance d’animation sera répartie en deux temps :
1) Une heure sera consacrée à la pratique d’un parcours sportif, dirigée par Mme G et en présence de Melle Fe, en tant qu’observatrice, au sein du gymnase du collège
2) Au cours de la deuxième heure, Melle F animera un débat avec les élèves, en présence du professeur d’E.P.S. Ce débat permettra de revenir sur le déroulement du parcours sportif, sur l’objectif de ce qu’on leur a demandé de faire et d’aborder ainsi les notions de prise de risque au travers d’un brainstorming et de limites

La séance s’organisera en classe complète.

3ème séance

Objectifs : 1) Résister à la pression de groupe
2) Savoir argumenter ses choix et affirmer sa propre conviction

Méthode :

Ø Jeu de rôles

Mise en œuvre :

1) On demande aux élèves de se regrouper en deux équipes et chaque équipe doit s’asseoir en rond autour d’une table. On remet à chacun des participants une carte d’instruction en leur disant de la lire attentivement, de la déposer face cachée sur la table et de ne pas dévoiler le contenu. Dans chaque équipe, un des élèves reçoit une carte dite de « non-consommateur » sur laquelle il est écrit : « Ne mange pas de chocolat et refuse toutes les offres de ceux qui t’en proposent ». Les autres élèves de l’équipe reçoivent une carte dite du « consommateur » sur laquelle il est écrit : « Mange du chocolat et essaie de convaincre ceux qui n’en mangent pas d’en prendre ».
2) Quand chaque jeune a reçu sa carte, on dépose la plaquette de chocolat au centre de chaque équipe et on leur demande de commencer à jouer en s’inspirant de ce qui est sur leur carte, les deux équipes jouant à la suite.
3) On demande d’abord à quelques représentants de chaque équipe ce qui s’est passé. On leur demande ensuite s’il peut arriver dans d’autres circonstances, que quelqu’un exerce de la pression sur eux ou qu’eux-mêmes exercent de la pression sur d’autres par rapport à des sujets comme :
Ø Cigarette, alcool et drogue
Ø Vols et mensonges
Ø Choix des activités des amis
Ø …
4) On demande aux jeunes d’imaginer qu’ils ont une soirée demain soir avec des amis. Un des animateurs va se faire passer pour un des éléments du groupe et s’approcher de l’un d’entre en souriant pour lui offrir une cigarette (utiliser une craie à la place). Le jeune doit cependant la refuser sans pour autant créer un conflit. A partir des réponses qu’il donnera et de celles des « non-consommateurs », on décrit les techniques utilisées par le jeune.

Temps : 2 heures par classe
Chaque séance sera animée binôme : Melle F, Mme G, Melle H, Mme L.
Au cours des différences séances, des documents seront distribués et les élèves auront des réponses par rapport à leurs questions en ce qui concernent les substances psychoactives.

10. Evaluation

Evaluation quantitative
Nombre de participants et de séances

Evaluation qualitative
Une évaluation sera effectuée par chaque élève à chaque séance.
Il sera également intéressant d’obtenir un retour des élèves par l’intermédiaire du corps enseignant.

11. Moyens

¨ Temps en réunion préparatoire 7h (2 demi-journées)
¨ Temps d’intervention 12h (4 demi-journées)

Pour les réunions préparatoires, il a été convenu que l’établissement scolaire participerait également à un forfait d’indemnité d’animation, à raison de 20 € par demi-journée.

Les outils pédagogiques sont mis à disposition par l’A.N.P.A.A. 89

Les dernières brêves

Rester informé