search

Accueil > Climat scolaire > Bien-être à l’école > L’aménagement de l’espace au service du bien-être au (...)

L’aménagement de l’espace au service du bien-être au collège

samedi 12 septembre 2020, par Stéphane GOUDET

Garantir le bien-être des élèves est un axe important du projet académique. Le CPE a de multiples occasions de s’investir dans ces réflexions et démarches. L’une d’entre elles est la réflexion autour de l’aménagement des espaces en établissement . En particulier l’aménagement des tiers-lieux scolaires. Voici un article du site www.classe-de-demain.fr

Les tiers-lieux scolaires au service du bien-être

Les tiers-lieux scolaires sont ces espaces libres qui ne sont pas les salles de classe classiques, et qui sont fréquentés de façon aléatoire par les élèves et les professeurs. Leur aménagement et leur fonction repensés peuvent participer au bien-être des collégiens.

Le hall d’accueil

C’est le premier espace que pénètre l’élève quand il entre dans le bâtiment du collège. Le hall est ainsi la première image qu’un établissement donne de lui-même aux adolescents qui traînent parfois des pieds à l’idée d’y passer la plus grande partie de leur journée. Du mobilier design et coloré contribuera à en faire un espace chaleureux et accueillant. Le hall peut également être transformé en lieu d’exposition où présenter les réalisations artistiques des élèves. C’est une manière de valoriser leur travail et de leur montrer que l’école s’intéresse à chacun d’entre eux au-delà des purs apprentissages scolaires.

Le CDI ou Centre de Connaissances et de Culture

Fréquenté tant par les élèves que par les enseignants, le CDI occupe une place à part dans l’enceinte du collège. Il est autant associé au travail qu’à la détente, au temps individuel que collectif. Le CDI a aussi la particularité d’être un lieu où les collégiens et les professeurs peuvent se rencontrer de manière informelle, dialoguer plus librement et avoir une autre perception les uns des autres. Or on sait à quel point la relation prof-élèvesest fondamentale pour garantir un climat scolaire apaisé. Canapés, poufs, tables et tabourets de bistrot, création d’une microzone pour des échanges requérant plus de discrétion… l’aménagement de l’espace du CDI et le choix du mobilier pourront favoriser ce dialogue essentiel tant pour l’adulte que l’adolescent.

Des espaces dédiés à la créativité

Une salle est inoccupée de façon temporaire ou permanente ? Pourquoi ne pas la convertir en lieu dédié à la créativité, avec une mise à disposition de matériel : peinture, pinceaux, feuilles, tableau blanc, instruments... Oui les adolescents sont créatifs et utilisent souvent les formes artistiques pour exprimer et évacuer leurs préoccupations et leur mal-être, que ce soit par l’écriture, les arts plastiques ou la musique. De plus, un tel espace d’expression leur montrera que l’institution scolaire ne les considère pas uniquement comme des élèves présents pour acquérir des savoirs et savoir-faire, mais bien comme des individus à part entière, en pleine construction personnelle. Tous les collèges ne peuvent pas libérer un tel espace. Un couloir, tout ou partie, ne peut-il pas faire office d’espace de création à certains moments de la journée ?

Le fablab

Les collèges sont de plus en plus nombreux à aménager un fablab au sein de leur établissement. Ces laboratoires de fabrication permettent aux élèves de créer tout type d’objets à partir d’outils traditionnels ou de machines à commande numérique type imprimante 3D, découpe vinyle, cartes électroniques programmables, etc. En plus de favoriser la créativité et de réunir l’intellect et le manuel, les fablabs permettent d’acquérir des savoirs et compétences par le biais de réalisations concrètes, source d’épanouissement pour certains adolescents qui ne mesurent pas toujours l’intérêt des enseignements plus théoriques. Le fablab est un lieu à part jusque dans sa configuration spatiale : grâce à du mobilier flexible, on y crée des microzones selon les types de machines et les ateliers qu’on souhaite mettre en place. Cet aménagement particulier offre la possibilité de travailler en petits groupes et de casser l’effet de masse de la classe entière, qui peut être un réel poids pour certains élèves.

Les espaces extérieurs

Un espace plein air du collège est sous-utilisé ? Il est tout à fait possible de le transformer en jardin ou en potager. Un groupe d’élèves peut être directement associé à son aménagement et aux plantations. Au-delà de l’effet relaxant du jardinage, cette initiative renforcera le dialogue entre pairs et la coopération. Autre intérêt, ce jardin peut devenir un lieu de détente ouvert à tous, la présence d’un espace où décompresser étant fortement préconisée dans les établissements pour le bien-être des collégiens.

L’aménagement des salles de classe

Parfois exiguë, souvent figée, la salle de classe est un espace de cohabitation bouillonnant pour les élèves et les professeurs. Voici quelques pistes pour en faire un lieu propice au travail et à l’épanouissement de chacun.

Faire retomber la tension

Bruit, agitation, stress… quand le climat de la classe n’est pas propice à l’écoute mutuelle et à la transmission des savoirs, des exercices de concentration et de relaxation peuvent être instaurés directement dans les classes. Le collège Joliot-Curie à Fontenay-sous-Bois met en place depuis 2014 des « classes bien-être ». Les élèves sont formés à la méditation en pleine conscience leur permettant de retrouver de la tranquillité, de faire le vide et de se reconnecter avec eux-mêmes. La transmission de ces pratiques se fait essentiellement pendant les heures de vie de classe. L’espace central de la salle de cours est libéré grâce à du mobilier facilement déplaçable, on garde uniquement les chaises, disposées en arc de cercle ou par paires pour certains exercices à réaliser à deux afin de travailler sur la bienveillance et le respect mutuel. « Au fil des semaines, on voit les comportements se transformer, les élèves vivent mieux ensemble dans la classe et du coup la participation se fait de façon plus sereine, selon une professeure du collège. C’est un beau cadeau pour les élèves, pour le professeur et pour le groupe ».

Encourager les pratiques de coopération

Si la configuration de la salle de cours en face en face professeur-élèves peut s’avérer essentielle lors de certaines séquences d’apprentissage, il en est d’autres où un aménagement en îlots s’avère plus pertinent. Des tables et chaises sur roulettes permettent de modifier l’aménagement de la classe en un clin d’œil. Le travail en groupe, propre à révéler la complémentarité des élèves, va faciliter les pratiques d’écoute entre pairs et de coopération. Cette configuration modifie également la posture de l’enseignant qui apparaît davantage comme un guide que comme un chef. De quoi modifier la perception du professeur par les collégiens.

Rendre possible la mobilité des élèves

Passer des heures assis, attentif aux paroles des professeurs, constitue parfois une véritable source de mal-être pour des collégiens qui ont du mal à tenir en place. À l’inverse, il peut être épuisant pour un professeur de voir en permanence des élèves se lever, se tourner, se déplacer dans la classe ou se balancer sur leur chaise. Les enseignants sont de plus en plus nombreux à se doter dans leur salle d’un grand ballon de fitness servant à remplacer la chaise pour un élève trop agité. Son corps est légèrement en mouvement sans que cela l’empêche de travailler, et sans que cela perturbe le reste de la classe. Par ailleurs, il est avéré que la mobilité facilite la concentration. Et si la salle était aménagée de façon à rendre possibles le changement de posture et le déplacement contrôlé des élèves ? À certaines heures de cours, la classe peut être découpée en microzones accueillant divers types d’ateliers grâce à du mobilier modulable : un espace pour l’enseignement magistral afin de revoir ou approfondir une notion, une zone avec îlots consacrée aux exercices pratiques réalisés en autonomie, une autre dédiée aux recherches documentaires, etc. Au cours de la séance, les différents groupes vont passer d’un atelier à l’autre. La circulation dans la classe est assumée, et libératrice pour certains collégiens.

Le bien-être des élèves et celui des professeurs sont intimement liés, et ont un impact direct sur le climat scolaire d’un établissement. Quelles techniques et quels outils sont mis en place dans votre collège pour favoriser le bien-être de tous ? Pensez-vous que l’aménagement peut y contribuer ?

Source :https://www.classe-de-demain.fr/accueil/secondaire/lamenagement-de-lespace-au-service-du-bien-etre-au-college

Sur le même sujet, vous pouvez aussi consulter ou relire l’article : Concevoir un espace bien-être, en classe ou hors la classe