Accueil  >  Suivi de l’élève > Gestion d’une classe difficile

Rubrique Heures de vie de classe

Gestion d’une classe difficile

Le 18 février 2011 - Stéphane GOUDET

Comment gérer une classe difficile ?

Lorsque une équipe pédagogique se trouve confrontée à des difficultés avec une classe agitée, peu studieuse ou perturbatrice, une réponse collective peut être mise en place . L’équipe pédagogique, en concertation avec le ou la C.P.E, se met d’accord sur un suivi collectif de la classe après un travail en[* heure vie de classe*] avec les élèves

ETAPE 1

La charte de vie de classe

Objectif : Construire collectivement les règles de la classe

1) La discipline, c’est quoi ?

C’est ce que fait l’enseignant pour aider les élèves à se conduire de manière acceptable
dans la classe, c’est-à-dire dans le respect de chacun et dans les conditions favorables aux
apprentissages.

2) Des règles, dans quels buts ?

a) pour sécuriser

. L’élève doit être totalement rassuré sur le fait qu’on ne peut pas faire n’importe quoi
dans la classe et que l’enseignant est le garant de ce qui se passe.
• Dès le début de l’année, c’est à l’enseignant de poser un cadre, des limites et
concrètement d’instaurer des règles de fonctionnement dans la classe, règles
énoncées clairement et comprenant les droits et les devoirs de chacun
(élèves comme enseignants)
b) pour se structurer

. L’école est un lieu où le jeune va devoir acquérir la maîtrise intellectuelle et sociale
d’un certain nombre de règles. Pour cela il a besoin de rencontrer des adultes
• qui donnent des repères
• qui savent se positionner vis-à-vis des conduites et des demandes des enfants et des
adolescents
• qui n’ont pas de difficultés à se situer par rapport aux interdits à prononcer.
. C’est la qualité des exigences de l’acte éducatif qui permet aux jeunes de se
structurer.« Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent
plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant les élèves et préfèrent les
flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au-
dessus d’eux l’autorité de rien et de personne, alors, c’est là, en toute beauté et en toute
jeunesse le début de la tyrannie… » (Platon-400 ans av. J.C.)
- 
c) pour se socialiser

. La classe est une micro-société qui suppose pour fonctionner la mise en place d’un
processus de socialisation. « Le problème prioritaire parce que préalable à tout enseignement
comme à toute étude, c’est de socialiser les élèves, c’est-à-dire leur apprendre à vivre en
société… Il faut, pour fonctionner, commencer par créer les conditions qui rendent possible ce
fonctionnement même. » (A. Prost)
. Pour que les élèves fassent l’apprentissage de la vie collective en classe, pour qu’ils se
sentent membres d’un groupe, il est nécessaire qu’ils acceptent des règles :-règles de civilité :
· dire bonjour en arrivant, frapper à la porte avant d’entrer
· s’excuser pour son retard
· accepter tout camarade à côté de soi
· ne pas se moquer des autres, éviter les bousculades…
. L’école est un lieu d’apprentissage de la démocratie : ceci suppose la participation des
élèves à l’élaboration des règles. Celles-ci doivent être le résultat d’échanges et de négociations
à partir de valeurs partagées et de la loi sociale dont l’enseignant est le garant

3) Comment construire collectivement des règles ?

. exemple : élaboration d’une « charte de vie commune » en référence à des valeurs
éthiques : respect, tolérance, solidarité, non-violence.
. démarche : travail en groupe : « selon vous, quelles règles sont les règles à respecter
pour avoir une bonne ambiance de travail ? Imaginez des exemples de non-respect des règles et
envisagez les conséquences. »
- réflexion collective autour des productions des élèves.

- l’enseignant précise aussi ses règles.

- élaboration par catégories : règles concernant le respect, le travail, l’entraide

- distribution d’un exemplaire des règles à chaque élève (signatures élève-enseignant-parent)-
amélioration possible de ces règles au cours de l’heure de vie de classe, du conseil, du débat
réglé.

4) Des règles, pour quelles finalités ?

- développer le sens des responsabilités

- construire des valeurs

ETAPE 2

Suivi collectif de la classe grâce à une fiche de suivi. Le CPE peut assurer son traitement .Veuillez trouver ci-joint un exemple de charte, un exemple de fiche de suivi qui en découle ainsi qu’un exemple d’organisation des punitions.
Remarque:Il est important de vieller à placer les élèves dans une perspective de de [*progression.*] Il faut prévoir une communication hebdomadaire avec les parents ainsi qu’une procédure de valorisation des progrès effectués.

Documents de travail élaborés par Cécile FAUVEL, C.P.E au collège de Puisaye (89)