search

Accueil > Politique éducative > Les Compétences psychosociales > Eduquer à “la conscience de l’impact”

Eduquer à “la conscience de l’impact”

mercredi 21 avril 2021, par Stéphane GOUDET

Dans son livre Le syndrome du selfie : comment aider votre enfant à aller vers les autres et à être plus heureux ?, Michele Borba explique ce qu’est “la conscience de l’impact” que l’on peut activer face à un comportement inapproprié des enfants violences, dispute, insultes…). La conscience de l’impact consiste à porter l’attention de l’enfant sur les conséquences de ses actes envers les autres (plutôt que le punir ou l’humilier).


Face à un comportement inacceptable, les adultes peuvent mettre en lumière la détresse de la personne blessée et aider l’enfant à comprendre l’impact de ses actes. Ce dernier aura alors tendance à être plus empathique.

Cette approche de la discipline a plusieurs avantages :

- amélioration des comportements des enfants ;
-entraînement à la capacité à changer de perspective ;
- culture de l’empathie.

Michele Borba estime que le fait de concentrer l’attention d’un enfant sur les conséquences de son comportement est efficace sur l’amélioration du comportement et de l’empathie à plusieurs conditions :

-ne pas culpabiliser l’enfant (pas de jugement moral du type “Tu es méchante” ou “Tu es violent”)
-aller plus loin qu’une simple explication verbale ou alerte du type “Arrête !” en expliquant pourquoi ce comportement est blessant (ex : “Tu as tiré sur les doigts de A. et maintenant, elle pleure parce qu’elle a mal. Tirer sur les doigts, ça fait mal.”).

Pour approfondir la question de l’éducation à l’empathie, vous pouvez également consulter ou relire les articles suivants :

Climat scolaire : travailler sur l’empathie avec les élèves

Définition de l’empathie par Omar Zanna

Education à l’empathie : des activités à expérimenter avec les élèves
Bien-être à l’école : altruisme, empathie, bienveillance,prévention de la violence, climat scolaire ...

Le papillon d’écoute : un outil pour résoudre les conflits et développer l’empathie