search

Accueil > Formation CPE > 30.Ecole numérique > Droit à l’image : outils pour partager des photos sans (...)

Droit à l’image : outils pour partager des photos sans risque

jeudi 1er novembre 2018, par Stéphane GOUDET

Je partage un article disponible dans le Forum Apprenant qui fait partie de la plateforme "Académie apprenante" ayant pour objectif d’apprendre les uns des autres. Il concerne les collègues amenés à publier les photos des élèves ou autres ...

DROIT A L’IMAGE

Risque de viralité et confidentialité obligent, partager une photo implique de prendre certaines précautions, notamment au niveau de la protection de l’identité des protagonistes. Bien souvent, il n’existe alors qu’une seule option : l’anonymisation. Voici 2 applications gratuites pour flouter vos photos : Facepixelizer (éditeur en ligne) et ObscuraCam (open source Androïd).

L’éditeur en ligne Facepixelizera développé un outil très simple d’utilisation spécialement dédié au floutage de photos et au masquage d’informations. Entièrement gratuit, il permet de flouter, pixeliser ou noircir des zones d’une photo depuis son navigateur, sans inscription et sans récolter la moindre donnée sur l’image retouchée.

Pour cela, il suffit de faire glisser la photo sur la page web Facepixelizer, de sélectionner la région de l’image à modifier puis de la sauvegarder. Le tout en un nombre de clics minimum : grâce à son mode automatique, l’outil peut détecter les textes ou visages à retoucher et adapter lui-même la taille et l’intensité du floutage ou de la pixellisation. Autre atout : Facepixelizer supprime les données Exif contenues dans certaines images .jpeg (informations relatives à la photo : lieu, date, appareil photo utilisé, objectif, temps d’exposition, etc.). Cerise sur le gâteau, le service en ligne travaille actuellement à la création d’une application pour iOS et Android.

ObscuraCamest une application open source gratuite créée par le Guardian Project, un groupement de développeurs dédié à la création d’applications sécurisées simples d’utilisation. Disponible sur Android, elle permet d’anonymiser les photos et les vidéos et supprime elle aussi toutes les données d’identification Exif contenues dans les fichiers, y compris les données de localisation GPS et la marque et le modèle du téléphone. De plus, elle autorise la prise des photos et vidéos directement depuis l’application et le floutage automatique des visages durant la prise de vue grâce à son mode « live » (à noter : cette option, qui ne permet pas de conserver une copie du fichier avant floutage, ne semble pas fonctionner sur tous les téléphones).

Comme beaucoup de ses concurrentes, elle parvient à identifier automatiquement les visages présents sur une image et à appliquer différents filtres d’anonymisation (flou gaussien, pixellisation, pastille noire), mais aussi des accessoires amusants pour cacher un visage (faux nez ou lunettes de soleil). ObscuraCam dispose également d’un outil (CrowdPixel) qui inverse la zone à flouter : ce n’est plus la petite zone sélectionnée qui sera alors retouchée, mais le reste de la photo.

Consulter l’article complet dans le Forum apprenant académique