search

Accueil > Politique éducative > Les Compétences psychosociales > La légende du colibri : développer auprès des élèves le respect mutuel, (...)

La légende du colibri : développer auprès des élèves le respect mutuel, l’estime de soi, la persévérance, l’intelligence relationnelle et l’optimisme

mercredi 26 août 2020, par Stéphane GOUDET

La légende du colibri (philosophie du mouvement Colibris co-fondé par Pierre Rabhi) est une source d’inspiration pour tous et particulièrement pour les enfants.En effet, elle a notamment pour vertu de leur signifier que l’altruisme et la bienveillance sont essentiels et que chacun a le potentiel de “faire sa part” pour contribuer au bien-être du plus grand nombre. Cette “part” peut paraitre maigre mais il n’en est rien puisque c’est l’engagement général et la somme des actions qui importent. L’engagement est d’ailleurs encouragé par l’exemplarité.

Cette vision de la vie est favorable à l’émergence et au développement du respect mutuel, de l’estime de soi, de la persévérance, de l’intelligence relationnelle et de l’optimisme.

De plus, la conscience de ce pouvoir d’action personnel permet de trouver la force de surmonter les épreuves, de rester motivé même dans l’adversité et de dépasser la peur du jugement, à l’image du vaillant colibri de l’histoire que vous allez découvrir maintenant :

“Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »”

Source : papapositive.fr