Accueil  >  Pilotage & vie scolaire > Le Service Civique dans l’Éducation nationale

Rubrique Management des personnels éducatifs

Le Service Civique dans l’Éducation nationale

Le 29 avril 2016 - Stéphane GOUDET

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme. Indemnisé 573 euros net par mois, il peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées, etc.) sur une période de 6 à 12 mois. Au 27 janvier 2016, le ministère de l’Éducation nationale a déjà accueilli 4 657 jeunes.

Le Service Civique au sein de l’Éducation nationale : un engagement des jeunes pour l’École

Najat Vallaud-Belkacem a décidé de mobiliser le ministère de l’Éducation nationale pour proposer 25 000 missions (5 000 en 2015-2016, 10 000 à la rentrée scolaire 2016, 10 000 à la rentrée scolaire 2017), auxquelles viendront s’ajouter 12 000 missions (3 000 en 2015, 4 000 en 2016, 5 000 en 2017) au sein des associations partenaires de l’École. Soit un total de 37 000 missions d’ici fin 2017. Au 27 janvier 2016, le ministère de l’Éducation nationale a déjà accueilli 4 657 jeunes.

Les missions de Service Civique au sein du ministère de l’Éducation nationale s’effectuent en écoles, collèges, lycées, centres d’information et d’orientation ou rectorats. La priorité est donnée à des missions en écoles, en éducation prioritaire ainsi qu’en internat. Le ministère s’engage à ce qu’au moins 25% des missions proposées dans les établissements scolaires soient confiées à des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Le volontariat est effectué en binôme de volontaires lorsque la mission s’effectue devant des élèves et vise à permettre une expérience de mixité sociale, au contact de publics et d’autres volontaires issus d’horizons diversifiés.

Les volontaires sont encadrés par un tuteur référent bien identifié et formé aux spécificités du Service Civique. Les tuteurs doivent accompagner le jeune à la fois dans la réalisation de sa mission et pour l’aider à établir son projet d’avenir.

Les volontaires sont amenés à intervenir sur les missions suivantes :

  • contribution aux activités éducatives, pédagogiques et citoyennes de l’école primaire
  • accompagnement des projets d’éducation à la citoyenneté
  • soutien aux actions et projets dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle et du sport
  • soutien aux actions et projets d’éducation au développement durable
  • animation de la Réserve citoyenne de l’Éducation nationale
  • contribution à l’organisation du temps libre des internes en développant des activités nouvelles
  • contribution à la prévention des addictions
  • lutte contre le décrochage scolaire
  • aide à l’information et à l’orientation des élèves.

Dans la pratique, les volontaires investissent massivement les champs de l’école primaire et de la promotion de la citoyenneté dans les collèges. Les activités proposées incluent par exemple :

  • la préparation au sein d’une école des rencontres avec les parents
  • la recherche de possibilités d’activités offertes par les classes accueillant des enfants de moins de trois ans en maternelle
  • l’accompagnement des jeunes décrocheurs à travers l’information des jeunes et de leurs familles sur le rôle et les activités des plateformes de lutte contre le décrochage.

Pour en savoir davantage : http://www.education.gouv.fr/cid101...

Les dernières brêves

Rester informé