search

Accueil > Décrochage scolaire > Actions, projets,outils > Exemple de gestion d’ élèves perturbateurs en classe : le protocole (...)

Exemple de gestion d’ élèves perturbateurs en classe : le protocole d’accueil.

lundi 14 avril 2014, par Stéphane GOUDET

Certains élèves décrocheurs jouent souvent un rôle devant leurs pairs en classe et engendrent parfois des difficultés pour la gestion de la classe. Ces élèves cherchent à attirer l’attention sur eux en focalisant l’énergie de l’enseignant en cours. L’exclusion de cours devant demeurer exceptionnelle, voici un exemple de dispositif simple à mettre en place

LE PROTOCOLE D’ACCUEIL DES ELEVES PERTURBATEURS

Certains élèves décrocheurs jouent souvent un rôle devant leurs pairs en classe et engendrent parfois des difficultés pour la gestion de la classe. Ces élèves cherchent à attirer l’attention sur eux en focalisant l’énergie de l’enseignant en cours. L’exclusion de cours devant demeurer exceptionnelle, voici un exemple de dispositif simple à mettre en place . Il doit faire l’objet d’une information globale dans l’établissement, voire une présentation en conseil pédagogique si nécessaire.

Ce dispositif peut (et devrait) figurer dans le projet vie scolaire de votre établissement et s’inscrit dans l’esprit du dernier décret ( Décret n° 2011-728 du 24 juin 2011 relatif à la discipline dans les établissements d’enseignement du second degré) paru sur l’évolution des punitions et sanctions. Ce décret affirme à nouveau plusieurs principes :
- individualiser la sanction
- graduer celle-ci
- favoriser les mesures alternatives à l’exclusion ferme de l’élève

Le principe du dispositif est simple : l’élève qui pose un problème pour le déroulement du cours, sans présenter un danger pour lui ou la classe, est extrait du cours accompagné d’un camarade et pris en charge par un enseignant en priorité sur le niveau le plus élevé ou le plus bas , donc la troisième ou la quatrième pour un sixième, et l’inverse pour un troisième qu’il ait ou pas la classe d’origine concernée. Cette prise en charge se limite à l’installer et lui permettre de faire le travail donné par l’enseignant qui l’a orienté. Au moindre problème, l’enseignant qui accueille rend l’exclusion de cours effective et à ce moment dirige l’élève vers la vie scolaire. L’élève aura alors systématiquement à terminer son travail sur les temps de récréations. Penser à toujours informer la vie scolaire par brève dès qu’un élève est sorti du cours. Il ne pourra y avoir qu’un élève pris en charge par enseignant de la classe supérieure.

Ce protocole peut également concerner les mises en retenue durant l’étude : l’élève ne se retrouvera pas avec ses pairs en permanence mais en classe avec un enseignant sur un niveau supérieur (certains d’entre vous utilisez déjà cette méthode).Penser à informer la vie scolaire de l’endroit où sera pris en charge l’élève mis en retenue !
Remarque :
Ce dispositif est une mesure alternative à l’exclusion ponctuelle de cours : il est plus souple en utilisation ( l’enseignant a davantage de « marges de manœuvre » pour gérer le fonctionnement de la classe), l’exclusion ponctuelle « ferme » devant demeurer exceptionnelle .Il est plus souple également en traitement : l’exclusion ponctuelle de cours, conformément à la loi, donne lieu à un courrier à la famille et doit rentrer dans un cadre juridique d’application. Le protocole d’accueil donnera lieu uniquement à une information au service vie scolaire et le suivi sera assuré par la Vie Scolaire en collaboration avec les professeurs principaux.
Il est conseillé d’élaborer un document de synthèse avec heure par heure l’enseignant qui peut accueillir sur le niveau supérieur (ou l’inverse) et la salle de cours concernée.