Accueil  >  Climat scolaire > Un serious game pour lutter contre la violence en milieu scolaire et sensibiliser au harcélement à l’école

Rubrique Lutte contre le harcèlement

Un serious game pour lutter contre la violence en milieu scolaire et sensibiliser au harcélement à l’école

Le 23 janvier 2017 - Gaelle Jannot, Stéphane GOUDET

Le serious game "Stop la violence ! "a pour but de sensibiliser les collégiens et les équipes éducatives à la thématique du harcèlement. Le projet s’adresse aux jeunes victimes, aux acteurs et principalement aux témoins de la violence.


Merci à Gaëlle JANNOT,Conseillère Principale d’ Education au Collège Marie Noël à Joigny (89) pour le partage de cette ressource !


Absentéisme, décrochage scolaire et actes de violence ou de dégradations sont des situations courantes au sein des établissements. Une situation en entrainant une autre, les chiffres ne cessent d’être alarmants, révélateurs d’un mal-être inquiétant pour l’avenir professionnel de ces jeunes en difficulté. L’Observatoire international de la violence à l’école a identifié plusieurs causes à l’origine de ce contexte, et notamment la violence à l’école. Victime ou témoin, les scènes de violence s’accumulent plongeant les élèves dans un climat d’insécurité. Que ce soit en milieu favorisé ou non, la violence n’a pas de classe sociale. La nature de la violence est similaire et impacte de la même façon les victimes, les témoins et les agresseurs.

Les objectifs généraux du projet sont les suivants :
- Agir sur la violence entre pairs, un des facteurs majeurs du décrochage scolaire ;
- Faire prendre conscience qu’il existe des moyens pour agir ou réagir à différentes situations de violence.

http://www.stoplaviolence.net/

Le serious game « Stop la violence ! » propose une solution ludique et innovante pour sensibiliser les jeunes à ce sujet tabou tout en leur donnant des clés pour agir.

En plongeant le joueur au cœur d’un collège qui se trouve confronté à différentes situations de violence, ce jeu aborde la question du harcèlement scolaire de manière réaliste tout en stimulant l’empathie des joueurs qui peuvent accéder aux témoignages des victimes. En tant qu’outil pédagogique, le serious game propose un mode d’apprentissage immersif propice à développer la réflexion critique et la motivation en groupe ou individuellement. L’assimilation des informations fait partie intégrante de la logique de jeu qui réutilise les codes d’un genre qu’ils connaissent mieux que quiconque, celui du jeu vidéo.

Objectifs pédagogiques du serious game « Stop la violence ! »

« Stop la violence ! » propose au(x) joueur(s) de se mettre dans la peau d’un élève qui découvre petit à petit les différentes manifestations du harcèlement dans un collège. À travers ce jeu, l’élève est acteur de son propre apprentissage puisque c’est lui qui doit enquêter, juger de la pertinence des indices récoltés, puis donner sa version des faits. Après une phase d’enquête « fictive », le joueur a accès à plusieurs ressources. Il peut visionner le témoignage vidéo de la victime, répondre à un quiz ou consulter les messages clés. Le quiz propose plusieurs alternatives à l’apprenant pour intervenir dans son établissement s’il est témoin de harcèlement.

C o m p r e n d r e le h a r c è l e m e n t

Il est nécessaire d’identifier le harcèlement en tant que tel pour apporter les réponses les plus adaptées. La définition du harcèlement telle qu’établie par Dan Olweus, professeur de psychologie à l’université de Bergen, doit être connue de tous les membres de la communauté éducative : « Un élève est victime de harcèlement lorsqu’il est soumis de façon répétée et à long terme à des comportements agressifs visant à lui porter préjudice, le blesser ou le mettre en difficulté de la part d’un ou plusieurs élèves »ii. Il s’agit d’une situation induisant une souffrance psychologique, qui se répète régulièrement.

Cette violence est susceptible d’être exercée sous diverses formes, verbales, physiques, morales, voire sexuelles. L’usage des outils numériques peut parfois, par des utilisations détournées, favoriser, accroître ou induire des situations de harcèlement. On parle alors de cyberharcèlement.

Ce jeu propose d’éclairer la question du harcèlement à travers trois thématiques : la rumeur, la discrimination et le racket. Le contenu de chaque module est précisé dans la « fiche module » correspondante.

L e s o b j e c t i f s p é d a g o g i q u e s d e « S t o p l a V i o l e n c e ! » s o n t l e s s u i v a n t s :

• Apprendre au joueur à reconnaître les manifestations du harcèlement qui peuvent aller d’une rumeur insistante à l’insulte, de la menace à l’agression physique : il est important de connaître ces signes pour prévenir le développement du harcèlement en milieu scolaire.

• Faire comprendre la dimension collective de ce phénomène qui s’appuie sur des acteurs directs (harceleurs, harcelés) et indirects (témoins) : ne rien faire, c’est cautionner le harcèlement.

• Expliquer qu’il existe de nombreuses possibilités de recours face au harcèlement qui ont tous pour objectif de faire sortir la victime de son isolement : la solution passe souvent par l’instauration d’un dialogue entre la victime et une tierce personne (ami, enseignant, famille, personnel d’encadrement…).

• Développer l’empathie des élèves en montrant des témoignages de victimes qui expliquent à quel point le harcèlement peut les affecter dans tous les aspects de leur vie : perte de l’estime de soi,décrochage scolaire, manque de sociabilité ou diminution des capacités de concentration peuvent laisser les traces durables.

T h è m e s abordés

• Enquête 1 / Leïla, 3e : la rumeur

• Enquête 2 / Enzo, 5e : la discrimination

• Enquête 3 / Antoine, 6e : le racket

NB : Les thématiques sont détaillées dans chaque « fiche module ».

Lien avec les programmes scolaires

L u t t e r c o n t r e le h a r c è l e m e n t : u n e p r i o r i t é p o u r t o u t e la c o m m u n a u t é é d u c a t i v e

La loi n° 2013-­‐-­‐-­‐595 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République prévoit que la lutte contre toutes les formes de harcèlement constitue une priorité pour chaque établissement d’enseignement scolaire. Prévenir et lutter contre le harcèlement est donc un devoir qui s’impose à tous les membres de la communauté éducative.

Un a p p r e n t i s s a g e de la vie en s o c i é t é

En outre, la construction de séances autour du harcèlement scolaire s’inscrit dans le cadre du « socle commun des connaissances et des compétences » au niveau des « compétences sociales et civiques ». Afin d’inculquer aux élèves comment « vivre en société », les enseignants doivent « mettre en place un véritable parcours civique de l’élève, constitué de valeurs, de savoirs, de pratiques et de comportements dont le but est (...) de refuser la violence. » Il stipule que les élèves doivent « connaître les règles de la vie collective et comprendre que toute organisation humaine se fonde sur des codes de conduite et des usages dont le respect s’impose ».

Ainsi de nombreuses compétences censées être acquises dans le cadre du « socle commun des connaissances et des compétences » sont des éléments de la prévention du harcèlement scolaire

Les dernières brêves

Rester informé