search

Accueil > Politique éducative > Prévention de la violence > Gérer des conflits entre élèves au collège : outils

Gérer des conflits entre élèves au collège : outils

mardi 17 décembre 2019, par Stéphane GOUDET

Dans son livre Super Kids, Véronique Dupont liste des idées venues des États-Unis pour faire face aux conflits en classe. Ces outils sont connus sous le nom de “cool tools” dans les classes américaines. Ils sont intégrés dans une sorte de boîte à outils interne à la classe dont voici 6 exemples :

Dans ma bulle : l’espace personnel

Tout le monde a une “bulle” autour de soi que les autres n’ont pas le droit de percer. Les enfants apprennent avec cette idée à respecter l’intégrité physique de leurs camarades : “Comment se situer pour éviter les conflits ? Es-tu dans sa bulle ? Où est ta bulle ?”.

Cette bulle peut être plus ou moins grande selon les préférences et besoins des enfants. L’idée est d’avoir un vocabulaire commun pour parler le même langage.

Les mots coton/ les mots cailloux

Les mots gentils sont comme des mots cotons parce qu’ils font du bien.

Les mots méchants sont des mots cailloux car les mots peuvent faire aussi mal que les coups.

Ainsi, les mots prononcés peuvent être classés en mots coton pour lesquels celui qui les reçoit peut remercier celui qui les donne et en mots cailloux (l’enfant qui les prononce peut alors être amené à trouver comment dire autrement ce qu’il ressent et ce qu’il veut).

Le microphone

Les enfants peuvent apprendre à faire attention au ton qu’ils emploient : prendre un ton narquois ou énervé par exemple, au lieu de parler calmement et respectueusement.

Il est aussi possible d’attirer l’attention des enfants au volume de leur voix : les “voix rouges” (monter dans les aigus et crier) ne sont pas acceptables et les enfants sont invités à reformuler avec une “voix bleue” (posée et calme, bien qu’affirmée).

Enfin, les enfants apprennent à s’exprimer avec des messages-Je qui traduisent leurs émotions (je suis triste que tu m’aies ignoré/ je me suis senti humiliée…) plutôt qu’en messages-Tu (tu es méchant/ tu fais toujours tout de travers…).

Respire !

L’attention au souffle et le retour à l’instant présent est aidant pour pacifier les relations interpersonnelles. Les enfants peuvent apprendre à fixer leur attention sur leur souffle, leurs sensations corporelles ou encore les perceptions que leurs sens captent (les sons qu’ils entendent, les matières qu’ils touchent…).

Ne pas laisser sortir la “pâte dentifrice”

L’image de la “pâte à dentifrice” est une image que les américains utilisent pour illustrer l’idée de dire des choses sous le coup de la colère qu’on regrettera ensuite. Quand on a prononcé des mots qui blessent, il est difficile de les oublier totalement, un peu comme de la pâte à dentifrice qui est sortie du tube et qu’on n’arrivera jamais à y faire rentrer complètement à nouveau.

Avec l’image de la pâte à dentifrice, les enfants sont sensibilisés à l’impact de leurs paroles et apprennent à peser leurs mots.

Les “chaussures de sortie”

Il est possible d’apprendre aux enfants que la meilleure manière de s’extraire d’une dispute quand on est trop énervé est de partir en mettant ses “chaussures de sortie” , le temps de se calmer.

Outil en fichier pdf : source ; https://apprendre-reviser-memoriser.fr